in

Et le plus gros flop littéraire de l’histoire pour un politique revient à…

… Christine Boutin! L’ancienne ministre et présidente du parti chrétien-démocrate détient un triste record, celui du plus gros flop littéraire de l’histoire pour un livre politique, comme l’annonce le magazine GQ.

Cinq ans de commercialisation, 38 exemplaires vendus en tout et pour tout. C’est le triste record détenu par Christine Boutin avec son ouvrage paru en 2010 intitulé « Qu’est-ce que le parti démocrate? », parti duquel elle était la présidente jusqu’à sa démission en 2013 pour former le label « Force-Vie », déjà en grande difficulté financière après l’échec cuisant aux dernières élections au Parlement Européen, en 2014. Pas vraiment de quoi booster les ventes du livre, toujours en vente sur Amazon au prix de 3,50 €.

Un « flop historique » comme le décrit le magazine GQ, qui s’appuie sur les chiffres de l’Institut d’études GFK pour dresser la liste des tops et des flops littéraires par les politiques, de plus en plus tentés de prendre la plume pour expliquer états d’âmes et manœuvres politiques.

Bien qu’elle détienne, et de loin, le plus gros flop littéraire politique, l’ancienne ministre n’est pas seule à subir la dure loi de la popularité en librairie. On apprend ainsi que Claude Bartolone, actuel président de l’Assemblée Nationale, culmine à seulement 268 exemplaires vendus de « Je ne me tairai plus » en deux semaines, malgré une promotion intense. Michel Sapin n’est pas très loin non plus. En effet, l’actuel Ministre des Finances et des Comptes Publics arrive péniblement aux 346 exemplaires vendus en trois semaines de « L’Écume et l’Océan… »

Source : GQ

– Crédits photo : Stanjourdan